top of page
  • dylankets

L'importance des méthodes bienveillantes

Dernière mise à jour : il y a 4 jours


Bonjour à tous !


Voilà un sujet important mais qui continue de faire débat ! Pourquoi ?En tant qu'éducateur comportementaliste canin et félin, il me semblait évident d'aborder ce sujet en premier article.

Je tenais à vous faire part de mon opinion, avec l'espoir de faire déculpabiliser, ou encore de permettre à certain.es de voir les choses d'un point de vue différent, dans l'intérêt de l'animal.


Mais qu'est ce que c'est "une méthode bienveillante" ?

L'éducation positive ou méthode bienveillante est un mode d'apprentissage qui respecte les émotions du chien, mais également de son être d'attachement (l'humain). Il s'agit de donner envie au chien de coopérer, de ne pas le mettre en échec... et tout cela sans violences, aucune ! On utilise au maximum le renforcement positif, principe de base du conditionnement opérant et on redirige au maximum les comportements que l'on souhaite voir moins souvent.

La bienveillance, le respect et la patience sont des qualités fondamentales si l'on souhaite avoir une relation harmonieuse avec son chien.

Débat ? Mais pourquoi ?

Il y a plusieurs points que je souhaite aborder à ce sujet :

Tout d'abord, (me concernant) vous lirez souvent "méthodes bienveillantes" plutôt que "méthodes positives", pourquoi ? Eh bien, car le terme méthode positive est trop souvent repris et modelé à l'image de certains éducateurs fonctionnant avec de l'éducation dite "positive" ou dite "naturelle", hors c'est bien loin d'être le cas.


En France, le seul diplôme obligatoire pour exercer un métier avec les animaux domestiques est l'ACACED (Attestation des Connaissances pour les Animaux de Compagnie d'Espèces Domestiques). Il s'agit d'une formation à durée très courte (25 heures maximum), autant dire qu'avoir les connaissances nécessaires aux différents thèmes abordés (comportement, élevage, transport, pet-sitting, races, zoonoses) est mission impossible.

C'est pourquoi il est TRÈS important de se renseigner, et de ne pas hésiter à poser des question aux personnes à qui vous souhaitez avoir à faire avec votre animal car les conséquences peuvent êtres désastreuses et ce à bien des sujets ! (Ce sujet mériterait un article à lui tout seul).

On retrouve toute sorte d'éducateur, et malheureusement encore beaucoup trop utilisant des méthodes violentes, avec pour principe la soumission et la dominance, leur but étant que l'humain s'impose rapidement auprès de son chien. Il s'agit de croyances bien ancrées et transmises de génération en génération, qui sont pourtant fausses. Des études scientifiques ont largement prouvé que l'utilisation de méthodes coercitives et "moyenâgeuses" (utilisation de la peur, collier étrangleur, collier électrique, collier vibrant, etc...) détériorent la relation entre l'humain et son compagnon.

Ce n'est pas parce que vous êtes inscrit dans un club canin, centre d'éducation qu'il n'est pas possible d'en partir si vous estimez votre chien mal à l'aise, que vous n'êtes pas en accord avec les méthodes utilisées ou encore qu'il n'y a pas de "feeling" avec l'éducateur en question. Bien évidemment, je ne parle pas uniquement des clubs canins et des éducateurs, ceci est valable pour n'importe quel professionnel (éducateurs, comportementaliste, éleveurs, pet-sitter, vétérinaires, etc...). J'ai pris l'exemple du club canin car il s'agit trop souvent de lieux où l'on retrouve des personnes qui se disent "expertes" en la matière, remplies de croyances limitantes et, qui au final font plus de mal que de bien à l'animal. Tout n'est pas blanc ou noir, il faut nuancer et heureusement que de bons clubs canin, des professionnels bienveillants existent ! On ne peut pas mettre tout le monde dans le même panier, c'est pourquoi il est très important de se renseigner car on a toujours le choix, alors faites vous confiance, écoutez votre instinct et respectez vos convictions !


Pour finir, cela fait débat car il y a une pression sociale. Eh oui, rien que notre entourage peut nous mettre des bâtons dans les roues, ou dénigrer notre travail...Les croyances transmises de génération en génération ont la dent dure et elles sont partout !

Les réseaux sociaux, ne font rien pour arranger la situation. Une simple question se transforme en débat, rarement bienveillant et encore plus rarement de bon conseil quand à sa propre situation ! Car chaque chien a son individualité, chaque humain est différent !

Avec les réseaux sociaux, c'est encore pire, comme je viens de le dire, chaque chien à son individualité, ainsi que son/ses gardien(s), donc des conseils donnés à distance par des personnes qui, pour la majorité n'ont pas les connaissances éthologiques et ne connaissent rien au quotidien, au passé, aux expériences et aux habitudes du chien et de ses gardiens peuvent être problématique. Et bien souvent, les généralités assaisonnées de croyances limitantes (dominance, anthropomorphisme, etc...) sont nombreuses et par conséquent, les potentiels "bons" conseils sont noyés dans le flux de réponses banales et complètement absurdes, ce qui n'aide absolument pas la personne, voir la dessert.

Il y a également de la pression, quant au fait que bien souvent, quand les personnes entendent : "méthodes positives" et se disent : ah, il faut dire "oui" à tout. Or, méthodes bienveillantes ne veulent pas dire absence de cadre ou du "non". Par conséquent, beaucoup de personnes n'osent pas/plus poser de cadre à leur chien par peur d'être jugées maltraitantes/malveillantes.


Encore une fois, faites vous confiance car de toute façon, quoique l'on fasse, nous serons jugés. Le principal est d'être en accord avec soi-même et ses valeurs, ne vous souciez pas du regard ou du jugement des autres et n'hésitez pas à demander de l'aide. En attendant, n'hésitez pas à me suivre sur les réseaux ou à prendre contact avec moi, je serai ravie de pouvoir vous aider. 





Dylan, Ani Dream, Professionnelle de la relation humain/animal

Tous droits réservés, texte ©Ani Dream

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page